Dalle de Chantelouve : Miroir d’eau (5b+ max)

Participants: Jéromine, Josiane, Olivier, Jerry

Consulter le topo sur camptocamp.
Le récit sur le blog des montagnards bretons.
Départ matinal pour cette voie de 9 longueurs annoncée 5b+ max, soit à peine en-dessous de ce que nous arrivions à faire lorsque nous grimpions régulièrement… Le challenge est intéressant.

L’approche est en tous cas rapide, puisqu’un quart d’heure dans le lit du torrent (à sec) nous amènent au pied de la dalle, à gauche d’un déversoir d’avalanches (en hiver) et de chutes de blocs (le reste du temps en cas d’orage). Cet endroit a par ailleurs été une école d’escalade, avant d’être interdite à cause des risques de chutes de pierres. C’est dommage, car le rocher a l’air bon…

L’attaque se fait à l’ombre, le soleil reste timidement planqué derrière le Clottou et n’apparaîtra que lorsque je serai au relais de la première longueur.
Une fois qu’il est là, en revanche, il fait très chaud.

Les longueurs s’enchaînent relativement bien, avec parfois quelques difficultés (passage du surplomb en deuxième longueur…), mais l’escalade est belle et demande de la finesse.
Pause-repas au sommet, avant de redescendre. Nous enchaînons les 4 premiers rappels, puis décidons de prendre l’option « descente à pieds » par la vire du cinquième relais. Nous avons fait ici une grosse erreur. Le système de vires indiqué par le topo est détestable, et nous finissons donc dans un couloir rocheux péteux, à descendre précautionneusement en essayant d’envoyer le moins de pierres possibles vers le bas ; avant de se faufiler entre les épineux pour rejoindre le sentier. Descente mouvementée !

Olivier dans la deuxième longueur
Olivier dans la deuxième longueur
Jéromine à l'attaque du surplomb
Jéromine à l’attaque du surplomb
L7 ou 8, je sais plus…
L7 ou 8, je sais plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.