Roche Noire, à skis depuis le Pleynet

Première sortie à skis de rando de la saison, et également première depuis… 2 ans ! Bon, y’a comme qui dirait du retard à rattraper. Direction donc le Pleynet (comme la station est fermée ce week-end) pour monter à Roche Noire.


L’objectif initial était de monter aux Dents de Pipay et de traverser l’arête vers le sommet de Roche Noire, mais les traces de montée emmènent naturellement vers le Col de Pipay, sous un soleil resplendissant (là où la vallée est dans la grisaille).

Le Haut-Bréda est sous les nuages

Du coup, une fois au pied de la face est de Roche Noire, je remonte un couloir-rampe qui dépose juste au nord. L’occasion de bosser mes conversions, vu les zigzags de la trace : les premières sont un peu laborieuses, mais rapidement ça enchaine.

Couloir de montée

Ce couloir s’échappe par la droite dans la partie supérieure, et une petite arête neigeuse ramène au-dessus de la sortie, qui sert de point de départ pour la descente.

Arête menant à la sortie du couloir. Le cairn sommital de Roche Noire est visible au sommet.

Je laisse les skis à ce petit col, et termine l’ascension à pieds. Le temps de jeter un œil à la file de gens qui remontent le vallon ouest (côté Grésivaudan), et je retourne à mes planches pour attaquer la descente.

Sommet du couloir, c’est parti pour la descente !

Les jambes tirent pendant toute la descente, signe d’un gros manque d’entrainement… Mais ça le fait ! La neige est poudreuse, les virages se suivent, et la descente paraît trop courte. Il est temps de rentrer à la maison, prendre le relais de la garde du petit et laisser Jéromine aller faire son tour aussi.

Les photos sont disponibles ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.