Ailefroide – La Draye : Ein, Zwei, Draye

Nous nous sommes arrêtés après les six premières longueurs, et sommes redescendus par les rappels de « Laissez bronzer les cadavres au soleil », où nous avons partiellement changé les sangles des rappels (RP1, 2, 3, 5).

Après un départ pas très matinal, nous rejoignons le pied de la voie. Bonne surprise : nous sommes seuls sur tout le secteur.
Le rocher est excellent et bien adhérent, l’équipement correct : que demander de plus ? Quelques degrés de moins, peut-être, vu le cagnard… Mais sinon, pour ce qu’on en a fait, c’est une très belle voie.
Nous nous sommes certes arrêtés à la première partie, mais je ne la trouve pas si « herbeuse » et « champêtre » que veut bien le dire JMC. Ce n’est certes pas un temple de la verticalité, mais l’escalade y a été continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.