(Presque-)Grand Rocher depuis le Barioz

Météo assez fraiche en ce jour, et c’est ce pourquoi nous ne sommes pas montés au sommet. En arrivant juste en-dessous de celui-ci, nous voyons les nuages défiler à grande vitesse, poussés par un vent plutôt froid, dans une ambiance assez surréaliste (dommage, ça ne rend absolument pas en photo). Ben… tant pis !

Direction plein nord, pour essayer de trouver une combe où manger, avant de descendre par un « raccourci pépère » : on a erré sur le plateau avant de finir par retomber sur le sentier raquettes au-dessus des barres rocheuses, on a traversé de niveau pour rejoindre le sentier de montée, puis Jéromine a donné de sa personne pour savoir si oui ou non le fil à vaches était alimenté…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.