Rocher de Chalves : Arête sud

Après une petite heure de route, nous voilà à pied d’œuvre sur le parking de Mont-Saint-Martin, prêts pour l’objectif du jour : l’arête sud des rochers de Chalves, de quoi reprendre le scrambling tranquillement après 4 mois d’interruption. Enfin, tranquillement… Nous avons quand même signé pour 1100 m de dénivelé.

Nous remontons tranquillement la piste forestière, et trouvons facilement le chemin de débardage qui permet d’atteindre le Pas du Sappey : il n’y a qu’à lire le topo et ouvrir les yeux pour trouver confirmation que l’on est sur la bonne route. Nous montons donc le raide chemin, et passons ledit Pas, qui nécessite quand même d’être vigilant. Astuce : un goujon + plaquette avec un maillon rapide est présent en sortie du Pas, et permet d’assurer une descente ou la montée d’un second.

Dans le Pas du Sappey

Nous continuons sur la crête forestière en direction du pied des Rochers, où nous mangeons avant d’entamer les difficultés. Nous commençons décordés, puis nous encordons pour aller chercher le bon rocher, plus difficile et surtout plus exposé. Nous jouons ainsi avec le fil de l’éperon pendant la majorité des difficultés, avant d’obliquer à droite pour ne pas se retrouver sur des vires en contrebas de la crête.

Sur le fil

Une fois les difficultés passées, nous avons droit au classique :
– C’est là ?
– Non, c’est qu’une antécîme…

D’une antécîme à l’autre, on arrive au sommet

Bon, finalement, nous arriverons au sommet pour une bonne pause avant la descente. Le début de celle-ci est marquée par le passage d’un névé dur sur lequel il vaut mieux éviter de se la coller, puis un long, long, long sentier pour revenir au point de départ.

La descente

Au final, l’arête est intéressante, mais très courte par rapport à l’approche et au retour.

Nous vous invitons bien évidemment à aller voir les photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.