Le Refuge

Le blog Montagnisme

#18 - Soutenez la réalisation de la nouvelle version de Camptocamp.org (V6) :: article - Camptocamp.org

Camptocamp-association est en train de refondre le site Camptocamp.org. Comme vous vous en doutez, cela ne se fait pas par magie : un contrat de prestations de services a été passé avec un groupement de sociétés de développement web.
Si les bases du futur site sont déjà financées, les extras — des features souvent demandées du temps de la V5 — sont eux dépendants du montant que l’association parviendra à réunir pour leur développement.
Donc, si vous aussi vous appréciez ce site, s’il vous apporte quelque chose, je vous encourage à donner. Pas forcément beaucoup, mais les petits montants mis bout à bout peuvent amener à de grandes choses.

Je ne saurais dire si C2C est indispensable pour la pratique de la montagne, mais pour la notre, il l’est. Et, comme je n’ai plus le temps de m’investir en bénévolat et que je souhaite contribuer à la naissance de cette V6, j’ai choisi de donner (donation faite aussi de la part de Jéromine).

#20 - Accéder aux flux RSS de BlogoText

On le sait, BlogoText permet d’agréger les flux RSS. Mais il permet également d’en émettre.
Pour celà, il faut aller sur la page
rss.php
(et mettre les paramètres d’URL derrière, bien sûr).
Et voilà, vous pouvez ajouter à votre lecteur RSS le flux en provenance de n’importe quel site utilisant BT.

#26 - Huge savings prompt Italian city to dump OpenOffice for Microsoft after four years | ZDNet

Je me marre (jaune)…
Ben oui, ils se sont pris tous les inconvénients 1) des formats privateurs, 2) des logiciels privateurs et 3) des formations à la con en pleine gueule.

Je le dis et je le répète : les macros Office, c’est de la merde. Ça vous lie quasi-indéfiniement à la suite bureautique de micro$oft (à moins de bien vouloir tout re-coder, après avoir appris les subtilités du StarBasic bien sur). Si vous voulez faire un truc durable, codez en Python, en C++, en StarBasic, avec PyUNO (macros Python pour LibreOffice)… Et utilisez des librairies multiplateformes. Ce n’est pas une garantie absolue que tout se passe bien lors d’une migration, mais ce sera toujours moins pire que si votre développement est lié à une plateforme particulière.

Les incompatibilités des fichiers ? Ben oui, micro$oft a bien intérêt à les maintenir. Comme ça, quand vous voulez changer, vous voyez vos belles mises en page toutes cassées et vous dites « Open/LibreOffice, c’est vraiment de la merde, ça m’a tout cassé » et hop, vous ressortez le chéquier !

Le problème de fonctionnalités manquantes ? Je ne l’ai jamais rencontré, et pourtant je fais beaucoup de choses avec LibO. Après, c’est différent de office, donc oui, au départ, faut chercher un peu comment faire.

Quant aux formations, c’est toutes plus ou moins les mêmes : on vous apprend que pour mettre en gras faut cliquer sur tel bouton, point barre. Pis le jour où vous changez de logiciel, ou même simplement d’interface, vous voilà tout perdus parce que l’icône du bouton a changé.
Parlant de formations, le mot de la fin va sur l’accompagnement. Est-ce que ces personnes à qui l’on a fait faire la migration ont été correctement accompagnées ? Ou est-ce qu’elles ont été lâchées dans la nature, « démerde-toi et ton PC se foutra de ta gueule ». Car oui, il est difficile de passer à un autre soft après des années à utiliser le même (surtout que ce « même » a généralement été identique depuis le premier contact avec un ordinateur), et il faut savoir accompagner les utilisateurs.